Archives de Tag: élection

And the winner is…

Par défaut

Mon silence n’a eu d’égale que mon indécision

Après la joie des résultats du premier tour, j’ai ressenti de la déception. Parce que je crois qu’Arnaud Montebourg aurait du être au deuxième tour. Si Martine Aubry n’avait pas été candidate. Elle l’a été tard, parce que DSK était hors jeu. Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’elle a posé sa candidature, peut être en accord avec François Hollande, pour lui barrer la route. Le « trublion » qui cherche à rénover le PS depuis des années, celui qui a emmerdé Chirac, les états paradis fiscaux, les vieux magouilleurs…

Je me suis d’abord dit que je ne me déplacerai pas dimanche. Mais je me fais un devoir d’aller voter et ne pas y aller cette fois serait en plus désavouer les primaires citoyennes.

J’ai ensuite décidé de voter blanc, confortée par la première déclaration d’Arnaud Montebourg de ne pas donner de consigne de vote et que les deux finalistes c’était « blanc bonnet et bonnet blanc« . J’ai trouvé grandiose le jeu des lettres ouvertes auquel les impétrants (hahaha!) n’ont pas pu dire non. J’ai préféré la réponse de François Hollande tout en me disant que décidément non, je n’avais pas envie de voter pour le « candidat du système » puisque mon bulletin du premier tour allait contre.

Et puis Arnaud a finalement annoncé qu’il voterait personnellement pour François Hollande. Entraînant une montée de critiques acerbes. Mais avait il le choix? S’il avait gardé secret son vote, on l’aurait critiqué. S’il avait appelé à voter blanc, on l’aurait critiqué. S’il avait soutenu Martine Aubry, on l’aurait critiqué, et là, je n’aurais rien compris, rapport à Guérini tout simplement. Il joue sans doute un poste de ministre, je l’imagine pas dans le gouvernement Aubry.

J’ai parfois l’impression que les français, et surtout ceux de gauche, ont un niveau d’exigence incroyablement élevé envers les personnalités politiques. En gros, ils attendent le messie. Donc, pour l’instant, ils s’abstiennent. Je maintiens donc que Montebourg n’a pas eu le choix de se positionner autrement que comme il l’a fait et avec le plus juste des arguments. Il faut donner toute se légitimité au candidat socialiste à la présidentielle. Martine et François présentant un programme assez proche et à minima celui du Parti, autant cautionner celui qui a déjà réalisé le meilleur score.

Par contre, il y a une chose qui aurait pu nous éviter le spectacle peu réjouissant de cette semaine. Il n’aurait fallu qu’un seul tour aux primaires citoyennes, comme aux primaires américaines. Parce qu’on vote forcément par défaut au deuxième tour. François Hollande aurait gagné, point barre.

Mais n’oublions pas non plus que le plus important, c’est la victoire finale. Tout ce que je souhaite en fait (en dehors de la fin du règne de l’actuel occupant de l’Élysée) c’est que les socialistes soient au pouvoir. Parce qu’il n’y a qu’avec un gouvernement de gauche qu’on pourra enfin reprendre le dialogue social. Parce qu’il n’y a que dans ces conditions que nous pourrons espérer influencer la politique qui sera menée après 2012. Alors oui, il faut que les gens qui veulent que la gauche l’emporte aillent voter aux primaires, il faudrait même que l’on soit encore plus nombreux. Il faut que le candidat qui remportera la primaire demain soit porté par une forte majorité, des français à qui il devra des comptes, des français pour qui il est primordial de reprendre la place de citoyens qu’ils méritent. Demain, je vote pour le retour de la gauche au pouvoir, demain je vote pour la démocratie, demain je vote François Hollande.

Un peu d’énergie pour la suite, et une vidéo des Tistics, dédicace aux blogueurs linkés dans ce billet qui ont aidé à me décider.

Publicités