Archives de Tag: 8 mars

Tsunami, pétrole et féminisme

Par défaut

Journée blanche, la neige s’attarde alors que les envies de printemps se font plus pressantes…

Ailleurs, l’horreur a encore frappé, qui pourra dire ce qu’il y a de « naturel » dans cette nouvelle catastrophe? L’ombre d’un nouveau Tchernobyl plane et nous terrorise… un accident nucléaire, au Japon, ironie ignoble de l’histoire de l’Humanité… quand cesserons nous de jouer les apprentis sorciers avec nos vies et celles de nos descendants?

Face aux sentiments d’impuissance, se rappeler que nous pouvons toujours donner, là par exemple:

Et pour ceux qui gardent encore un espoir dans la spiritualité, le site « Major Love Prayer » appelle à prier chaque soir à 23h00 pour le Japon. Ils ont partagé cette vidéo.

Je crois que nous courons droit dans le mur. Si la Nature ne nous détruit pas complètement, nous serons nos propres fossoyeurs. Les signaux d’alarmes ont été tirés il y a bien longtemps. L’aire du « sans pétrole » s’approche, même si les spécialistes ne s’entendent pas sur la date exacte, et à moins d’une découverte sans précédent dans le domaine énergétique, nous devrions en être témoins et acteurs. Il me faudrait des pages entières pour partager tout ce que j’ai pu apprendre sur ce sujet en un an. Il suffit de taper  « pic pétrolier » chez Google et de prendre le temps. Je parle de ça aujourd’hui parce que j’ai découvert chez Caroline, la critique du livre « Le Chemin qui Menait vers Vous« :

« Le chemin qui menait vers vous » est un roman feuilleton écrit par William Réjault, en collaboration avec Laurent Latorre.

Contexte: avant les élections présidentielles de 2017, la France est plongée dans le chaos. Nourriture et essence se raréfient. L’administration tourne au ralenti. Guillaume est bien décidé à quitter Paris pour se diriger vers le pays basque.

« Le chemin qui menait vers vous » est le premier livre numérique interactif proposé sur l’iPhone: vous pouvez réagir au récit et donner votre avis aux auteurs.

En attendant la prise de conscience globale et le temps où la seule énergie disponible sera celle de nos bras, je continuerai à soutenir les actions qui me semblent justes, et à dénoncer ceux qui les minimisent par des petites phrases assassines. Je t’invite donc si ça n’est pas encore fait à signer la lettre ouverte à NS, rédigée par le collectif « Osez le Féminisme« :

 

Féminisme qui a fait un sacré bruit sur le net suite à la journée du 8 mars, à lire chez Euterpe: « Anne Boleyn et Henri VIII ou la petite féministe et le gros macho« .

Féminisme qui n’est bien sur pas l’affaire des femmes mais de nous tous…