Ras-le-bol

Par défaut

J’ai écrit cet article il y a quatre ans exactement aujourd’hui… je ne peux que constater que rien n’a vraiment évolué.

La vie des autres m’envahit, elle est parfois tellement cruelle. Comme je comprends ce ras-le-bol général, comme je compatis au gémissements de tous. La vie est parfois une telle salope.

J’ai dit à une maman aujourd’hui qu’elle n’avait aucun reproche à se faire, que ce qui est arrivé à sa petite fille quand elle avait 7 ans n’était pas de sa faute, que de gérer une adolescente en pleine crise, au milieu d’un divorce, tout en assurant des heures sup pour pouvoir nourrir sa famille, c’était déjà beaucoup. Qu’on fait avec les moyens qu’on a et qu’on a le droit de demander de l’aide.

Et cette autre qui porte plainte contre le père de sa fille qu’il a mise en danger, abandonnée avec 10 euros en poche pour se nourrir pendant une semaine… et pire mais j’ai pas envie de raconter… et ça m’a ramené à cette baffe dans la gueule d’il y a quelques années quand on m’a présenté une gamine de 13 ans qui avait des problèmes avec ses profs et qu’elle arrivait pas à tout gérer, surtout son bébé de 7 mois… et cette autre livré à lui même parce que maman travaille de nuit et que la journée il faut la laisser dormir et qu’il s’est mis à pleurer parce que les autres lui ont déchiré son blouson tout neuf et que la maman en question ça va lui faire encore des soucis et qu’elle va se fâcher… et D., petit garçon dans le corps d’un ado balèze de 15 ans qui veut juste l’amour de ses parents trop maladroits, qui virent son éducatrice parce que « cette bonne femme se mêle trop de ce qui la regarde pas! »

Des familles plus que décomposées, des familles éclatées, des gosses paumés pour qui l’école n’a plus aucun sens, et la société encore moins,. Des valeurs qu’on croit acquises mais qui appartiennent à un autre monde… comme ce père qui me demande « mais Madame, qui de nos jours n’a pas fait de prison? »…

Et moi je fais quoi avec tout ça? Quand tout le monde accuse tout le monde, quand les services sociaux et les structures d’accueil n’ont plus de place, plus de temps… comme ce pédopsy qui pour voir un maximum de gamins les recevaient 10minutes par semaine…

Ils vont tourner comment quand ils seront adultes? Tu crois pas qu’il auront la rage contre cette société qui leur demande d’être sages, qui leur parle de respect et qui les malmène comme ça? Tu crois qu’ils vont de gaité de cœur se tourner vers les autres, écouter leurs souffrances, aider leur prochain? Moi je crois plutôt qu’ils vont tout faire pour resquiller, piller, violer et essayer d’empocher un maximum même si, voir surtout si, au passage faut piétiner la tronche du voisin…

Je suis pas superwoman, j’ai pas de baguette magique, des fois je me dis que je devrais plutôt me recycler et trouver une place au ministère des transports, à compter les wagons de boîtes de petits pois…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s