WE ARE STRONG!

Par défaut

Caroline Sinz, violée à Tahrir: «La foule applaudissait»

Une femme, journaliste, abusée, violée sur cette place encore porteuse d’espoir, j’espère que le printemps arabe sera aussi celui des femmes qui quelque soit les régimes en place continuent à en prendre plein la gueule.

Hier c’était la journée internationale contre les violences faites aux femmes. Je suis féministe et j’ose le dire, j’ai parfois même envie de le crier!

Tant que sur cette planète une femme sera battue, violée, tuée, simplement parce qu’elle est une femme, il n’y aura pas de trêve. Pourtant, je connais les arguments qui renvoient les féministes d’un revers de la main. Qui dénoncent la stigmatisation et qui leur reproche de présenter toujours les femmes comme des victimes. D’accord, arrêtons de les plaindre, mais à une condition, que celles qui le peuvent soient des combattantes.

Parfois, le pire ennemie de la femme, c’est la femme. Quand elle élève ses fils dans le même schéma patriarcal, quand elle s’impose d’être parfaite en toutes circonstances, et quand elle dénigre ses sœurs de douleurs, au prétexte que oui mais quand même, elles l’ont bien cherché, elles pourraient faire un effort …

Le minimum c’est que nous soyons solidaires, c’est qu’à aucun moment on puisse imaginer qu’une femme cautionne la violence, sous quelque forme que ce soit. Ne nous trompons pas de cible, soyons fortes!

Un minimum, signer la pétition « Agir contre le viol »:

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

"

  1. Dans toute société il y a des femmes victimes de la barbarie pulsionnelle de certains hommes…ce qui m’interroge vraiment c’est pourquoi dans certains modèles de société l’acte en lui même n’est pas considéré comme barbare car l’être sur lequel il est commis (la femme)n’est pas considéré comme totalement humain, et, « hasard ou coïncidence » ces sociétés s’appuient TOUJOURS sur des textes sacrés pour édicter leurs lois…
    Ce qui me laisse à penser que tant que la religion aura le moindre pouvoir sur les mentalités, sur la construction des représentations mentales d’un peuple, les femmes n’auront que la liberté que les fidèles voudront bien leur laisser…et on se dit évolués ???
    Je crois qu’il faut repenser nos sociétés, la laïcité a été un pas vers l’émancipation par rapport au dogme, un premier petit pas…c’est la croyance même, la religion, le concept de dévotion qu’il faudrait repenser, mais là ça pose un problème, les leaders de ces mouvements fort lucratifs n’ont pas envie que quoi que ce soit bouge, surtout pour des femmes…alors mesdames, courage !!

    • D’accord avec toi, les sociétés les moins laïques sont sans doute celles qui sont le plus violentes, envers les femmes et tout ceux qui ne relèvent pas de leur dogme. Mais athée et machiste, je suis sûre que ça coure les rues!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s